Apiculture et méliponiculture (Equateur, Pérou)

En mars dernier à Rio Ruidoso (Equateur), nous avions élaboré avec l’aide de Reynaldo Elizades (spécialiste péruvien de la méliponiculture), un projet d’installation d’un rucher communautaire d’abeilles sylvestres sans dard (« mélipones »). En bordure de nos plantations de cacaoyers financées pour partie par la ville de Plérin-s/-mer et le Conseil général des Côtes d’Armor, se trouve une Réserve naturelle (1979) comprenant une forêt sèche en excellent état de conservation (Cerro Simalon). Trois essaims logés dans des cavités d’arbres ont d’ores et déjà été repérés (sur les cinq attendus). Il s’agira pour nous de les enrucher dans des caisses rationnelles pour les multiplier. Ce projet est réalisé en partenariat avec la Réserve Naturelle des Mangroves de Churute et le Ministère de l’Environnement équatorien. Notre séjour à Rio Ruidoso a été précédé d’un stage d’initiation à la méliponiculture (Piura, Pérou) auquel l’une de nos stagiaires à participer. Olivia Lapourre, étudiante en 3èmeannée à l’ISTOM (Cergy-Pontoise), se chargera de concrétiser notre projet d’installation à Rio Ruidoso sur la base des compétences qu’elle a acquises durant ses 4 semaines de stage, et avec l’appui des méliponiculteurs péruviens dont llony Yllesquaz.

La cohabitation entre les abeilles natives (mélipones) et les abeilles introduites (abeilles européennes) étant possible, nous avons décidé de procéder à des captures d’essaims durant la dernière semaine de juillet. Cinq essaims d’abeilles européennes (Apis mellifera ligustica) parmi la vingtaine d’essaims probablement en place, ont été sélectionné pour capture, sur quatre exploitations agricoles du lotissement Ibarra Velasco. Quatre des cinq essaims ont été installés dans des ruches écologiques (modèle Warré) construites par nos planteurs : un essaim a très vite abandonné la ruche ; et deux reines (avec une partie de la colonie) ont également déserté (une a pu être récupérée quelques jours plus tard). Au 30 juillet, nous disposons de 4 ruches peuplées dont deux avec une reine et deux avec des cellules royales (début de ponte vers le 18 août). Lors des captures (fosse en ciment, souche d’arbre, caisse en bois, branches), nous avons parfois récolté un peu de miel (au total près de 10 kg). Le bilan de notre semaine de capture est téléchargeable ci-après ; désormais ce travail sera effectué par trois planteurs nous ayant assisté. Dans l’immédiat, d’autres ruches warré et surtout des éléments supplémentaires vont être construits ; sur deux exploitations pilote, un rucher va être aménagé (toit végétalisé, semi de tournesol, etc.) ; un atelier de couture sera réalisé dans les prochaines semaines afin de confectionner des vêtements de protection (combinaison intégrale) pour six à huit adultes.

Fichier attachéTaille
ABEILLES NATIVES DU PEROU.pdf1.5 Mo
PROYECTO APICULTURA ECUADOR.pdf1.83 Mo
Balance extraccion enjambres julio 2012.pdf339.05 Ko
Share |

Recevez la newsletter

Pour rester informé de toute l’actualité de l’association, inscrivez-vous à notre newsletter.

Plants d'arbres parrainés

Parrainez des cacaoyers »


Téléchargez la plaquette

de présentation de l’association au format PDF :

téléchargez la plaquette »


Impliquez-vous !

Impliquez vous ! 101 actions solidaires et écolos pour un monde meilleur

Les actions d'Un arbre pour demain recensées dans l'annuaire  "Impliquez vous ! 101 actions solidaires et écolos pour un monde meilleur " - Christophe Chenebault, éd. Eyrolles, sept. 2011.


Etudes et rapports de stage

Potentiel des systèmes agroforestiers pour la culture du cacao dans le sud du Vietnam: analyse écologique, économique et sociale.

téléchargez le rapport