7ème séjour en Equateur

Le 11 février dernier, Samuel Perichon, Président d'Un arbre pour demain s'est rendu en Équateur pour réaliser un inventaire des plantations arborées financées par son association (au total 25 000 plants d'arbres) Trois semaines de terrain ont été nécessaires pour rencontrer tous les planteurs, organiser plusieurs réunions de travail, visiter et intervenir sur certaines plantations le taux de réussite global sur les cacaoyers Nacional est resté inchangé entre 2011 et 2012 (72%), les arbres aujourd'hui âgés de deux ans ont donné leurs premiers fruits Après écabossage, fermentation puis séchage, notre première récolte dépasse 350 kg de fèves sèches l'équivalent de 200 kg de chocolat (100% cacao), la pleine production n'étant attendue qu'en 2017 Sur les plantations forestières âgées de 4 ans et plus, des éclaircies ont été pratiquées afin de sélectionner les meilleurs sujets (un arbre sur deux a été éliminé) les résultats sont très encourageants sur Cordia alliodora (en moyenne 48cm de circonférence pour une hauteur de 8 à 10m ) et Cedrela odorata (65cm pour 8 à 12m) En revanche le taux survie des plants, toute espèce confondue, demeure assez faible (37% avant éclaircie, sur la totalité des arbres forestiers installés depuis janvier 2007) En marge de notre inventaire annuel, nous avons préparé un projet d'installation de deux ruchers communautaires d'abeilles mélipones Le projet mené en partenariat avec la Réserve Écologique des Mangroves de Churute (Guayas, Équateur) sera piloté par un spécialiste péruvien de l'abeille sans dard, Reynaldo EIizaIde (Ministère de l'Environnement du Pérou) Outre la sauvegarde d'une espèce endémique menacée d'extinction, notre projet vise la promotion de la méliponiculture comme activité agricole génératrice de revenus et la prise de conscience des services rendus à l'arboriculture par les insectes pollinisateurs Toutefois, afin de limiter la concurrence inter-spécifique, une campagne de capture d'abeilles européennes (Apis mellifera ligustica) sera conduite au printemps prochain sur nos sites de plantations, les essaims seront détruits ou enruchés pour être vendus à un apiculteur professionnel (Ecuamiel, Guayaquil) En parallèle, 6 à 8 essaims d'abeilles mélipones seront prélevés dans la Réserve Écologique en vue d'être multipliés dans nos futurs ruchers, ces derniers étant situés à moins de 3km des lieux de prélèvement
Share |

Patrocinado árboles